Prisons à la MEP – By Liss from Paris

Maison européenne de la photographie
Maison européenne de la photographie

Korganow #1

Korganow #3

gk07-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000

Grégoire Korganow propose une exposition sur les prisons à la Maison européenne de la photographie.

A priori, pas une exposition visant à dénoncer les conditions de vie en prison, ni un reportage; plutôt une proposition d’instantanés de vie en prison, un témoignage du quotidien de personnes détenues : montrer mais à mon sens sans dénoncer. C’est justement ce qui est intéressant dans cette exposition… Pourtant j’ai eu le sentiment d’un manque de parti pris attesté.

Vous l’aurez compris, je ne sais pas quoi en penser.

Et je me questionne : s’agit-il de montrer au tout un chacun ce qui se passe en prison ? Avec toujours cette interrogation en toile de fond sur le voyeurisme. Non pas que ce voyeurisme me gêne parce qu’il est humain d’être curieux et de vouloir savoir ce qu’il se passe derrière les murs… Mais du coup quel est le propos ?

Les photos sont belles, la lumière sublime les lieux. Le spectateur peut être ému par certaines scènes. Il n’y a judicieusement pas de pathos dans les photographies de Grégoire Korganow. C’est finalement une exposition assez factuelle : « je montre sans dénoncer ».

Ca me plait d’une certaine façon que l’on ne charge pas exagérément de pathos la vie en prison. Car il est facile de tomber dans la seule dénonciation des conditions de vie des détenus.

Il n’y a pas grand choses à contredire dans cette exposition. Tout y est plutôt vrai.

Et pourtant il me manque quelque chose. Qu’est-ce que cela dit de la prison ?

Les clichés ne font qu’effleurer la réalité quotidienne (serait-ce une réalité seulement visuelle ? Et en même temps qu’est-ce que la réalité fidèle en photographie ? #oeilduphotographe).

En somme cette exposition montre une partie du quotidien des détenus. Mais elle ne montre pas le quotidien de la prison dans sa globalité et c’est peut-être cela que j’aurais aimé voir. La prison c’est un petit monde (re)constitué. Il s’y passe beaucoup de choses.

On peut faire d’un endroit redouté de magnifiques photos, révéler un très beau témoignage de ce que l’on voit mais il est difficile de refléter la réalité.

J’aurais aimé ne pas voir seulement des images de coursives, de cellules, de parloirs mais des images de ce fourmillement qu’est le quotidien d’une prison : les tentatives de « vivre ensemble » avec le personnel pénitentiaire, les pratiques artistiques en activités culturelles, les échanges en bibliothèque, l’apprentissage scolaire, les entretiens avec les conseillers d’insertion et de probation, les visites avec le corps médical…

La difficulté de la vie en prison oui, bien sûr, et du point de vue des détenus, toujours, mais à travers une existence quotidienne plus complexe que ce qui nous est dévoilé. Voilà ce qui m’a peut-être manqué.

Je vous invite grandement à aller la découvrir (peut-être même faire partager votre expérience…) et vous en faire votre idée car une expo qui interroge mérite franchement d’aller y faire un tour !

Un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s